Junior CentraleSupélec

Benchmark des solutions de recyclage électronique dans une démarche d’économie circulaire

En cette période de confinement, nous vous proposons notre second portrait de mission, qui vous présente un domaine d’expertise peu connu mais au futur très prometteur ! Bonne lecture !

Mission : V418

Client : SES-Imagotag

Domaine d’expertise : Étude de marché / Électronique

Durée de la mission : 4 mois

Chef de Projet : Paul Kuntz

Budget : 6 100 €

Contexte

SES-Imagotag est le leader mondial des étiquettes électroniques. Écoulant des centaines de millions de produits par an dans l’ensemble du monde, notre client souhaite développer une économie circulaire et réaliser le projet Zéro Carbon ESL. Pour cela, l’entreprise doit gérer le recyclage de ses produits et la logistique de cette étape.

La première étape de ce projet était de se renseigner sur les solutions (techniques et logistiques) déjà existantes et utilisées par les entreprises de l’électronique. SES-Imagotag a donc contacté JCS afin de réaliser un benchmark du recyclage électronique.

 

Témoignage de Thierry Gadou, PDG de SES-IMAGOTAG :

 

SES-imagotag, la société que je dirige, est le leader mondial des étiquettes électroniques intelligentes. Alors que le secteur de l’alimentation a été un pionnier en matière de numérisation en magasin (Electronic Shelf Label), d’autres secteurs rattrapent aujourd’hui leur retard et adoptent nos solutions VUSION Retail IoT : l’électronique grand public, le bricolage, les cosmétiques, les pharmacies, la mode et bien d’autres secteurs verticaux. Et parce que les industries sont de plus en plus intéressées par l’achat de nos produits, nous sommes confrontés à un nouveau défi : comment réduire les déchets que nous créons avec nos étiquettes et comment passer à une économie circulaire préservant notre planète d’une plus grande pollution ?

Parce que nous pensons que la jeune génération est très motivée pour travailler sur ces questions et que nos écoles d’ingénieurs françaises sont pleines d’étudiants à fort potentiel, nous avons cherché la Junior-Entreprise la plus compétente et la plus efficace que nous pouvions trouver pour mener notre projet Zéro Carbone ESL. La première partie de ce vaste projet consistait à documenter les processus de recyclage déjà existants dans l’industrie électronique que nous pourrions utiliser pour les composants de nos systèmes. Nous avons donc fait appel à Junior CentraleSupélec.

En effet, les membres de JCS pensent et agissent comme de vrais professionnels. La proposition commerciale était complète, réaliste et axée sur les résultats. Comme la mission est actuellement en cours, l’équipe est proactive et disponible. Non seulement les étudiants qualifiés de JCS comprennent rapidement nos besoins, en soulignant les zones d’ombre de nos besoins, mais ils sont également très réactifs aux défis environnementaux et de plus ils réfléchissent déjà à la manière dont ils pourraient poursuivre le projet, notamment sur la recherche de nouveaux procédés de recyclage avec les laboratoires de CentraleSupélec.

 

 

Retour d’expérience d’Augustin, intervenant sur la mission :

 

En quoi cette mission est-elle à fort impact ? (social, économique et académique)

L’impact premier de cette mission vient de la position économique de SES-Imagotag. En effet, il s’agit d’une entreprise connaissant une forte croissance (20% par an) et qui s’exporte actuellement à l’étranger. Je pense qu’il est important que des entités d’une telle envergure placent la politique RSE au centre de leurs préoccupations. A cause des préoccupations croissantes qu’émettent les différents acteurs du marché, de nombreuses entreprises ont tendance à pratiquer le greenwashing. A l’inverse, cette mission avait pour but de trouver de réelles solutions à mettre en place pour tendre vers un bilan carbone neutre.

Dans quelle mesure est-ce-que les enseignements dispensés à CentraleSupélec et ta propre expérience (stages, projets, autres) t’ont aidé dans la réalisation de cette mission ?

En plus des cours dispensés, qui sont de toute évidence d’une grande aide pour l’appréhension générale du problème, c’est l’accès au Fablab (NDLR : atelier de prototypage de l’école) et les discussions avec son corps encadrant qui m’ont beaucoup aidé. J’y ai travaillé avec Étienne, un étudiant de première année qui m’a aidé pour la partie électronique. Les outils mis à notre disposition nous ont permis d’étudier les composantes du produit type distribué par SES-Imagotag. Les membres du Fablab ont également pu m’aiguiller dans mes recherches, notamment grâce à leur expérience et aux documents auxquels je n’aurais pas pu avoir accès sans eux.

Quels étaient les défis principaux auxquels tu as dû faire face durant la réalisation de cette mission ? Comment les as-tu surmontés ?

Au départ, il a fallu un travail certain pour cerner et identifier le champ d’actions de l’entreprise. Plutôt que de se disperser sur l’ensemble de la chaîne de valeurs, on a dû identifier une portion spécifique, la récupération et l’affinage en l’occurrence, sur laquelle nous pourrions être réellement efficaces.

Toutefois la difficulté majeure de cette mission reposait sur le fait que la filière de recyclage est entourée d’un voile opaque qui a compliqué l’accès aux informations souhaitées. Très peu de données sont disponibles sur les méthodes, les procédés et acteurs du milieu. Il a donc fallu que je me débrouille pour rencontrer des personnes pouvant me mettre en contact avec des individus qualifiés.

Quelle a été ta motivation pour mener à bien ce projet ?

Ce qui m’a réellement plu et m’a motivé pour cette mission, c’est avant tout le sentiment que j’avais de me rendre utile pour une cause qui m’était chère. Aujourd’hui la loi impose quelques mesures environnementales minimales, mais les actions majeures se mènent avant tout sur la base de l’initiative personnelle. En plus de cela, j’ai pu instaurer une relation de confiance avec mes interlocuteurs, basée sur le dialogue. J’apportais des informations et des solutions envisageables sur lesquelles s’engageaient des discussions approfondies pour aboutir à un résultat viable.

Quels enseignements retiens-tu dans ce projet ? Qu’as-tu appris ? quelles conclusions tires-tu de cette mission ?

J’ai pu développer une base de connaissance solide sur le fonctionnement de la filière de recyclage. Je pense également que cette mission m’a permis de développer des compétences non techniques, dans le sens où une grande partie des informations s’obtiennent grâce à des contacts et grâce au gain de leur confiance au travers de discussions plus ou moins formelles. J’ai également pu approfondir cette culture des entreprises : leur fonctionnement, leurs obligations et leurs opportunités.

Y-a-t-il des choses qui t’ont surpris durant la réalisation du projet ?

J’ai été assez surpris par le manque d’implication de certaines entreprises concernant les enjeux environnementaux de notre décennie. Je me doutais que tous les acteurs ne menaient pas des actions de la même ampleur, mais je ne me doutais pas que certains n’hésitent pas à promouvoir une politique RSE effective, alors que celle-ci est inexistante en réalité.

 

 

Conclusion

S’inscrivant dans une démarche RSE innovante de l’entreprise cliente, cette mission nous permet de mettre à profit les compétences de nos intervenants dans un secteur qui nous tient à cœur. Nous continuerons d’accompagner SES-Imagotag dans leurs projets et espérons que cette collaboration portera ses fruits, permettant au client de rendre son activité circulaire. En conciliant développement durable et performance économique, SES-Imagotag fait un grand pas vers l’industrie de demain.

 

 

 

 

Image is not available
Image is not available
Image is not available
Image is not available

Plateau du Moulon - 3 Rue Joliot-Curie - 91190 Gif-sur-Yvette - France
+33 (0)1 75 31 69 42

Plateau du Moulon - 3 Rue Joliot-Curie - 91190 Gif-sur-Yvette - France - +33 (0)1 75 31 69 42

Image is not available
Image is not available
Image is not available
Image is not available

© Junior CentraleSupélec 2019 - Tous droits réservés

Slider